Pour le commentaire, voir première rubrique de la page "par des Sonderkommandos".

Calman-Lévy, Mémorial de la Shoah, 2005, ISBN 2-7021-3557-9

Les textes des manuscrits de membres de Sonderkommandos retrouvés enfouis auprès des crématoires (Z. Gradowski, C. Herman, L. Langfuß, M. Nadsari) accompagnés de présentations et commentaires (essentiellement dus à W. Bartoszewski, D. Czech, B. Mark et F. Piper).

Ed. Des Staatlichen Auschwitz-Birkenau Museums, 1996, ISBN 83-85047-56-5

Le mémoire d'une étudiante en histoire (sous la direction d'André Kaspi, à Paris Sorbonne). Un document qui regroupe essentiellement les sources disponibles sur le sujet des Sonderkommandos. Il a depuis été suivi d'une thèse (juin 2007) sur "la politique génocidaire nazie et la résistance juive a Chelmno, Belzec, Sobibor et Treblinka".

2011

Un essai d'un spécialiste de l'art en général et de l'image en particulier, sur les quatre photographies prises par des Sonderkommandos en août 44. Une réflexion et une prise de position quant à la place possible du document en général et de l'image en particulier dans l'étude historique de la Shoah.

Ed. de Minuit, coll. Paradoxe, 2003, ISBN 2-7073-1858-2

Entretiens avec : Josef SACKAR, Abraham et Szlamo DRAGON, Yakov GABBAI, Eliezer EISENSCHMIDT, Saul CHAZAN, Leon COHEN et Yacov SILBERBERG qui sont tous des survivants des Sonderkommandos d’Auschwitz. Les interviews sont mises en forme et présentées par l'auteur, historien à Yad Vashem, qui, avec beaucoup de bienveillance, dépense inlassablement son énergie depuis des années à la collecte de ces voix qui nous disent ce que personne ne saurait sans leur courage de témoigner. (Cet ouvrage existe aussi en allemand mais pas en français).

London : Yale University press, 2005, ISBN 0-300-10651-3

Ouvrage paru en 2002 à Münich. N’existe qu’en allemand (à ma connaissance, seul un projet de traduction en tchèque est en cours). A. Kilian est historien, E. Friedler et B. Siebert sont journalistes. Ce livre retrace l'histoire des Sonderkommandos chronologiquement, en se fondant sur les témoignages des survivants.

Deutscher Taschenbuch Verlag, 2005, ISBN 3-423-34158-0

Une brochure de 48 pages rédigée par un spécialiste du procès d'Auschwitz à Francfort auprès du F. Bauer Institut de Frankfurt am Main pour le 50è anniversaire de la révolte du Sonderkommando. Une première partie (quelques pages) rappelle les grandes lignes de l'histoire du Sonderkommando. La deuxième, la plus volumineuse, retrace ce que l'on peut savoir (surtout) et comprendre (un peu) de la révolte lorsqu'on étudie certains documents et témoignages. Cette partie est construite sur de larges extraits commentés. Les principaux témoins sur lesquels s'appuie Werner Renz (on ne le lui reprochera évidemment pas !) sont Filip Müller et Z. Lewental. La dernière partie (10p) est constituée d'annexes (rapide bibliographie, plans des lieux de l'extermination). Un document intéressant pour qui découvre le sujet.

Fritz Bauer Intitut, 1994

Un travail construit pour une grande part sur une synthèse d'informations disponibles dans les ouvrages de référence (D. Czech, E. Kogon, G. Greif, les témoignages aux procès, Anatomy, ...où le livre de Filip Müller est abondamment cité). L'auteur consacre une très longue partie à la vie quotidienne des SS à Auschwitz, détaillant les conditions de logement, les loisirs qui leur étaient proposés, etc qui, bien qu'intéressante en soi, semble ici hors sujet. L'étude comparée des victimes et des bourreaux est très disproportionnée (10 pages sur les questions morales des Sonderkommandos puis 23 sur celles des SS, ou 4 pages sur le quotidien des Sonderkommandos avant les 57 sur celui des SS...). Bien que l'auteur ait voulu mener une étude concrète, objective et globale (le Sonderkommando étant considéré à partir de 1943), ses choix de présentation créent une impression gênante. Très factuel, regroupant sous le terme de "personnel" aussi bien les prisonniers du Sonderkommando que les SS, ils alternent et voisinent dans le texte sous forme de mélange parfois pesant. Des phrases comme "Auch von des SS-Angehörigen hatten viele Probleme mit ihrer Aufgabe, beteiligen sich jedoch praktisch widerstandlos an der Massenvernichtung der Juden" m'ont parues assez difficiles à supporter. Un choix de construction d'ouvrage n'est pas anodin, et le plan de ce livre me paraît entrer maladroitement en conflit avec le propos.

Verlag Traugott Bautz, Berner Forschungen, 2004, ISBN 3-88309-233-9

Ressources

robert-antelme-lespece-humaineDétenu au camp de Buchenwald puis de Gandersheim, l’auteur en raconte le quotidien et, à travers lui, propose une réflexion de fond sur l’humain, tout en nous menant aussi près que possible de la[...]
  
chil-rajchman-je-suis-le-dernier-juif-treblinka-1942-43L'auteur (né le 14 juin 1914 à Łódź) a écrit cet ouvrage peu de temps après son évasion du camp de Treblinka (lors de la révolte du 2 août 43), ce qui en fait un témoignage de première importance. Affecté[...]
  
maurice-benroubi-le-petit-arbre-de-birkenauUn ouvrage inhabituel, en trois parties : le témoignage de Maurice, survivant de Birkenau, le journal de l'attente de sa femme Rose et un texte d'Annette Wieviorka rappelant seulement les traits saillants[...]
  
commission-generale-denquete-sur-les-crimes-allemands-en-pologneCet ouvrage est essentiellement rédigé par des juristes (Jan Sehn notamment) qui étudièrent les différentes questions traitées. Il évoque dans un premier temps le journal de Hans Frank (dirigeant le[...]
  
august-kowalczyk-le-refrain-des-barbelesL'auteur (1921-2012) dit que l'essentiel de ce témoignage a été écrit dans les années 60, bien qu'il ait été publié dans les années 90. En été 39, il a 17 ans et est autorisé pour la première fois à des[...]
  
myriam-foss-et-lucien-steinberg-vie-et-mort-des-juifs-sous-loccupation-recits-et-temoignagesM. Foss (journaliste) et L. Steinberg (historien) présentent ici trente témoignages retraçant la vie de Juifs de France, connus (tels S. Klarsfeld ou L. Poliakov par exemple) ou inconnus. Ces témoignages[...]
  
andre-rogerie-vivre-cest-vaincre Elève à St Cyr, arrêté par la Gestapo à 21 ans alors qu'il tentait de rejoindre les troupes d'Afrique du Nord, non Juif, l'auteur va être déporté de Compiègne en été 43 et être transféré de camp en camp[...]