photo archives SS Rampe Birkenau après sélectionParmi les 360 témoins au procès d’Auschwitz à Francfort, 221 étaient des survivants. Nous nous arrêterons ici sur les trois témoins qui firent partie de Sonderkommandos.

Il s’agit de Milton BUKI, Filip MÜLLER et Dov PAISIKOVIC qui ont témoigné et répondu aux questions du juge les 5 et 10 octobre 1964 (97ème et 98ème jours) et le 14 janvier 1965 (127ème jour).

Cette page donne quelques éléments biographiques pour les présenter. D’autres présenteront les transcriptions des dépositions de chacun d’entre eux lors du procès. Pour celles de Milton BUKI et de Dov PAISIKOVIC, j’ai reconstitué un fil discursif continu afin d’en lire plus aisément le contenu, mais avec un respect absolu de chacune de leurs déclarations (sauf défauts de traductions de ma part) ; tandis que pour Filip MÜLLER j’ai choisi de traduire chacune des questions du juge et des réponses du témoin.

Milton (Meilech) BUKI. Né le 1er novembre 1909 à Drobnin en Pologne. Il arrive à Auschwitz le 6 décembre 1942 du ghetto de Mława et y restera jusqu’à l’évacuation. Le convoi dont il faisait partie comportait environ 2 000 personnes. Il a été directement affecté au SK. Tous ses proches, sa femme, ses enfants, sa sœur, le mari de celle-ci et leurs enfants, une autre de ses sœurs et ses trois enfants, ses beaux-parents, sont morts à Auschwitz. Il y a vu son frère arriver pour être gazé dans un état de « musulman ». Son beau-frère a été également envoyé au SK, venant de Majdanek. Le numéro de prisonnier de Milton BUKI était le 80 312. Il vivait aux Etats-Unis (Los Angeles) au moment du procès. Il est mort en 1988 ou 89.

Filip MÜLLER. Né le 3 janvier 1922 à Sered en Tchécoslovaquie. Il arrive à Auschwitz le 13 avril 1942 dans un convoi de 632 déportés, parmi lesquels Franz WEZLER. Son numéro de prisonnier est le 29 236. Il restera à Auschwitz jusqu’à l’évacuation. Il sera rapidement affecté au Sonderkommando d’Auschwitz I (le "Fischl Kommando") en guise de punition pour avoir voulu aller boire du thé. Il y verra son père, proche de la mort. Il sera ensuite envoyé un temps à Monowitz avant de venir à Birkenau à la suite d’une blessure, puis d'être affecté à nouveau au Sonderkommando jusqu’en janvier 45. Il vivait à Prague au moment du procès.

Dov PAISIKOVIC. Né le 1er avril 1924 à Velky Rakovec en Tchécoslovaquie. Il est arrivé à Auschwitz du ghetto de Munkacs le 21 mai 1944 avec sa famille (8 enfants et leurs deux parents. Seul son frère sera survivant. Son père mourra à Ebensee lors de la marche d’évacuation). Il sera affecté à un Sonderkommando deux à trois jours après son arrivée. Il restera au K III jusqu’à sa démolition fin 44. Son numéro de prisonnier était le A-3 076. Il vivait en Israël au moment du procès. Il y est mort en 1988.
Son témoignage est également disponible dans le livre "Auschwitz" de Léon POLIAKOV, mais inclut d’autres informations (déposition lors de l'instruction / témoignage lors du procès).

 

[Page mise en ligne en juin 2006]

Les procès

les-temoins-au-proces-dauschwitz-a-cracovieLes textes disponibles ici sont les dépositions des trois membres des Sonderkommandos qui témoignèrent lors du procès d’Auschwitz à Cracovie en 1947. Ils sont parus dans le livre "Des Voix sous la cendre"[...]
  
le-proces-dauschwitz-a-francfort-partie-ii             1-3-101 : 101ème jour de débats (le 16.10.1964)          [...]
  
les-accuses-du-proces-de-belsen-et-auschwitz-a-luneburg-en-1945Pour certains des accusés, il n’y a pas de photo parce qu’aucune ne figure dans le « Belsen trial book ». Les informations contenues dans cette page sont celles que les accusés donnent eux-mêmes[...]
  
deposition-dalter-fajnzylberg-le-15-mai-1945-a-cracoviePrésentation autobiographique : Je m'appelle Feinsilber / Fajnzylberg Alter, je suis fils de Chaïm et Sara Kobialkowicz. Je suis né le 23 octobre 1910 à Stoczek, district de Lukow, garçon de métier, j'ai[...]
  
culpabilites-reconnues-et-peines-infligeesIls sont reconnus coupables : 1. pour l’accusé Mulka : d’avoir participé à des meurtres collectifs dans 4 cas au moins, concernant 750 personnes, 2. pour l’accusé  Höcker : d’avoir participé à des[...]
  
les-procesEn décembre 1942, les dirigeants des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Union Soviétique publient une déclaration commune où sont clairement mentionnées l'extermination des Juifs d'Europe et la[...]
  
chefs-dinculpation-des-accusesL’accusé Richard BAER 1. en 1942 au camp de concentration de Neuengamme en tant que SS Obersturmführer et officier d’ordonnance du Commandant de camp Lütkemeier : a) au printemps 1942, en compagnie[...]