Livre Jacob APENSZLAKPublié initialement en octobre 1943 aux Etats-Unis par la Fédération américaine des Juifs polonais, cet ouvrage est réédité en France en 2013 sous la direction de Georges Bensoussan. Il est donc possible pour la première fois de lire en français cette compilation de textes et informations qui avaient été regroupés et organisés par un important collectif. Cette nouvelle édition se voit complétée par un travail de notes que l'on doit à Willy Coutin, et par un index, toujours très utile.
On entend souvent l'interrogation : "que savait-on, que pouvait-on savoir, durant la guerre ?" Voici une réponse ahurissante et imparable pour un "état des lieux" fin 43. Que pouvait-on donc connaître de l'extermination des Juifs en Europe de l'Est, à l'unique condition d'être anglophone ? J'insiste : il ne s'agit pas des renseignements détenus uniquement par les gouvernements Alliés (qui avaient eu des sources d'informations précises et précoces) mais bien des informations accessibles par tout un chacun. Cet ouvrage nous donne une réponse simple et catégorique : tout. On pouvait tout savoir, et de façon incroyablement détaillée ! Bien entendu, sur plus de 300 pages on peut trouver quelques rares erreurs, mais dans leur écrasante majorité, les informations que proposait cet ouvrage dès la fin 43 sont fiables.
Les textes le composant sont des témoignages, bien entendu, mais aussi des articles de journaux polonais (officiels et clandestins, selon les cas), et même des reportages de journalistes (de Suisse en particulier). Région par région et ville par ville, ce livre rapporte la situation des Juifs de Pologne sous la botte nazie.
On sera peut-être surpris de lire à différentes reprises des textes montrant les Polonais non Juifs comme solidaires de leurs compatriotes Juifs (p 173-174 par exemple), mais on sera surtout étonné par la précision et le niveau de détail dans les informations données (Nisko, premier ghetto mis en place sur le territoire polonais, décret sur la création des Judenräte, les deux évadés de Treblinka revenus à Varsovie pour témoigner, formation paramilitaire des supplétifs ukrainiens, ...) Auschwitz en revanche est quasi absent de ce livre -et les prisonniers du Sonderkommando également, bien entendu.

Co-édition Mémorial / Calmann-Lévy, 2013, ISBN 2-7021-4324-7

Ressources

franciszek-piper-die-zahl-der-opfer-von-auschwitzUne étude de tous les types de documents disponibles, incluant la déposition de Shlomo Dragon les 10, 11 et 17 mai 45 auprès de Jan Sehn à Cracovie dans le cadre du procès de Höss. Ed. Staatliches Museum[...]
  
vladimir-pozner-descente-aux-enfersUn ouvrage dans lequel l'auteur tente de reconstruire la réalité d'Auschwitz par des extraits de témoignages de survivants. On y trouvera notamment, en ce qui concerne les Sonderkommandos, des extraits du[...]
  
halina-birenbaum-l-espoir-est-le-dernier-a-mourirL'auteur est née à Varsovie en 1929. Elle témoigne dans ce livre, écrit en 1964-65, de son vécu durant les années 1939 à 45. Les cent premières pages décrivent le quotidien du ghetto de Varsovie, d'où[...]
  
nicolas-roth-avoir-16-ans-a-auschwitz-memoire-d-un-juif-hongroisDans ce gros volume, l'auteur relate sa vie de façon simple et directe, depuis son enfance dans la ville de Debrecen où il est né en 1928, jusqu'au début de l'année 46 avec son arrivée à Paris et ses[...]
  
enzo-traverso-le-passe-modes-demploi-histoire-memoire-politiqueUne réflexion historiographique, passionnante et riche -dont l'époque semble en effet avoir besoin- autour du couple que forment la mémoire et l'histoire (et leurs interactions). L'auteur nous amène à[...]
  
temoignages-sur-auschwitzUn livre qui reconstitue le quotidien d'Auschwitz et Birkenau par le regroupement thématique de témoignages écrits par des survivants immédiatement après leur retour en vue d'informer le plus grand[...]
  
filip-muller-trois-ans-dans-une-chambre-a-gaz-dauschwitzL’auteur, déporté à Auschwitz en mai 42, nous livre l’intégralité de ses souvenirs avec une volonté d’honnêteté évidente et scrupuleuse. Un document plus que précieux parce qu’il est aussi bien davantage[...]