Le témoignage d'une prisonnière politique polonaise sur Auschwitz puis Birkenau. Elle arrive de la prison de Pawiak (Varsovie) le 25 août 43. Après la découverte épouvantée d'Auschwitz ("die Wiese", "die Quarantäne", "die Aussenkommandos"), elle est affectée au Kanada puis envoyée à Birkenau ("Zentrale Sauna" et Kanada) pour l'enregistrement des nouvelles prisonnières et la récupération de leurs biens. Elle explique avec courage et honnêteté comment -avec une nourriture largement suffisante et des vêtements à disposition du fait de son travail- disparaît le souci d'autrui. En l'occurence le souci des autres prisonnières qui meurent à quelques dizaines de mètres, dans les pires conditions de dénuement, voire des déportés menés aux crématoires tant qu'ils ne sont pas individualisés. Son témoignage démontre aussi comment, lorsqu'on était employé(e) au Kommando Kanada, on avait également une liberté de mouvement telle que rien de ce qui se passait au camp ne lui était inconnu. Elle donne ainsi quantité d'informations détaillées. Enfin, il est très intéressant de comparer les différences de traitement au camp entre ses conditions de survie et celles des prisonnières juives. Une postface, rédigée par l'un de ses fils, nous apprend que... Krystyna Żywulska est le nom sous lequel elle a été arrêtée en tant que Résistante, celui qui a été son identité durant tout le temps passé entre les mains des nazis, celui qui figurait sur ses papiers aryens lorsqu'elle s'est évadée du ghetto de Varsovie, car elle était Juive et s'appelait Zofia Landau.

1ère éd. en polonais 1946, éd. Polonia en français 1956.

Ressources

die-hefte-von-auschwitz Chacun des numéros de cette série documentaire est paru en polonais et en allemand. A compter du numéro 26 de 2012, la parution se fait en polonais et en anglais (sous le titre "Auschwitz[...]
  
jo-wajsblat-gilles-lambert-le-temoin-imprevuJo Wajsblat est un jeune Juif Polonais de 15 ans lorsqu’il passe la porte de la chambre à gaz du K IV à Birkenau en octobre 44. Le médecin SS Mengele va ordonner de rouvrir et fera sortir quelque[...]
  
olga-lengyel-souvenirs-de-lau-dela Déportée en mai 44 avec ses parents, son mari et ses deux fils, tatouée sous le n°25.403, l'auteur était médecin et femme de chirurgien. Elle fut seule de sa famille à revenir de Birkenau. Son[...]
  
enzo-traverso-le-passe-modes-demploi-histoire-memoire-politiqueUne réflexion historiographique, passionnante et riche -dont l'époque semble en effet avoir besoin- autour du couple que forment la mémoire et l'histoire (et leurs interactions). L'auteur nous amène à[...]
  
roberto-benigni--la-vita-e-bella-la-vie-est-belle-italie-1998-2hItalie, 1938. Guido est Juif. Il va être déporté et survivra dans le camp avec son fils auquel il fait croire qu'il s'agit d'un jeu. Une fiction tragi-comique qui, malgré ses trois oscars, n'emporte pas[...]
  
ota-kraus-et-erich-kulka-die-todesfabrik-auschwitz L'ouvrage de survivants du camp qui ont fait partie du "Kampfgruppe" et sont devenus historiens. Ce livre contient une interview de Filip Müller (ancien prisonnier du Sonderkommando). Il s'agit de son[...]
  
collectif-dzieci-lodzkiego-getta-children-of-the-lodz-ghettoCet ouvrage est une sorte de catalogue d'expo qui s'est tenue à l'USHMM de décembre 2006 à octobre 2007. L'existence du ghetto de Lodz y est retracée au travers de photos d'enfants (archives du ghetto) et[...]