En 1958 Bruno Apitz, très engagé politiquement, a écrit un livre évoquant ses années à Buchenwald au travers de l'histoire d'un enfant juif que les prisonniers vont cacher afin de lui sauver la vie. De ce texte a été tiré le scénario du présent film. Il se fonde pour partie sur un fait réel : Stefan Jerzy Zweig, "l'enfant de Buchenwald" existe réellement, mais l'auteur B. Apitz comme le réalisateur F. Beyer n'avaient rencontré ni lui, ni son père (qui d'ailleurs ne disparaîtra pas dans un autre convoi comme dans le film, mais pourra rester veiller sur son fils et le cacher avec la complicité d'autres prisonniers jusqu'à la libération de Buchenwald et l'arrivée des troupes américaines le 11 avril 45). De ce fait, l'histoire est reconstruite avec les rumeurs qui devaient circuler dans le camp à ce propos, certaines exactes, d'autres pas. On a reproché à ce film une tendance à effacer la spécificité juive de l'extermination, mais de fait Buchenwald n'était ni centre de mise à mort ni camp d'extermination. En revanche il était éminement politique (du fait des catégories de déportés et de l'organisation interne du camp mise en place peu à peu par les "triangles rouges"). Ce sont précisément ces caractéristiques qui intéressent vraisemblablement le réalisateur, outre la proposition de réflexion sur le conflit entre "l'affectif" (risquer leurs vies pour sauver un enfant) et "le politique", mais l'enfant devient le symbole de la solidarité et de la résistance contre l'oppresseur.

Ressources

nadine-heftler-si-tu-ten-sors-auschwitz-1944-1945L'auteur, née en juillet 1928, a été déportée avec ses parents par le convoi 75 parti de Drancy le 30 mai 44, à la veille de ses 16 ans. Outre le fait qu'il a été écrit en 1946, l'intérêt spécifique de ce[...]
  
temoignages-sur-auschwitzUn livre qui reconstitue le quotidien d'Auschwitz et Birkenau par le regroupement thématique de témoignages écrits par des survivants immédiatement après leur retour en vue d'informer le plus grand[...]
  
jean-claude-pressac-les-crematoires-dauschwitzL’ouvrage de référence sur le sujet, construit à partir d’une étude détaillée de documents d’archives, notamment celles de la "Bauleitung" (service des constructions) dont la plus grande partie avait été[...]
  
ota-kraus-et-erich-kulka-die-todesfabrik-auschwitz L'ouvrage de survivants du camp qui ont fait partie du "Kampfgruppe" et sont devenus historiens. Ce livre contient une interview de Filip Müller (ancien prisonnier du Sonderkommando). Il s'agit de son[...]
  
andre-rogerie-vivre-cest-vaincre Elève à St Cyr, arrêté par la Gestapo à 21 ans alors qu'il tentait de rejoindre les troupes d'Afrique du Nord, non Juif, l'auteur va être déporté de Compiègne en été 43 et être transféré de camp en camp[...]
  
martin-gilbert-jamais-plus-une-histoire-de-la-shoahCe livre retrace la vie des Juifs d’Europe avant les années 30, puis la montée du nazisme et tous les aspects de l’extermination. Le texte est assorti de cartes, photos et dessins. Taillandier, coll.[...]
  
joanna-podolska-traces-of-the-litzmannstadt-getto-a-guide-to-the-pastUn petit livre d'un format inhabituel, très facile à glisser dans une poche arrière, idéal pour aller à la découverte de la ville sur les traces du ghetto de Lodz. Une mine d'informations, construite sur[...]