En 1958 Bruno Apitz, très engagé politiquement, a écrit un livre évoquant ses années à Buchenwald au travers de l'histoire d'un enfant juif que les prisonniers vont cacher afin de lui sauver la vie. De ce texte a été tiré le scénario du présent film. Il se fonde pour partie sur un fait réel : Stefan Jerzy Zweig, "l'enfant de Buchenwald" existe réellement, mais l'auteur B. Apitz comme le réalisateur F. Beyer n'avaient rencontré ni lui, ni son père (qui d'ailleurs ne disparaîtra pas dans un autre convoi comme dans le film, mais pourra rester veiller sur son fils et le cacher avec la complicité d'autres prisonniers jusqu'à la libération de Buchenwald et l'arrivée des troupes américaines le 11 avril 45). De ce fait, l'histoire est reconstruite avec les rumeurs qui devaient circuler dans le camp à ce propos, certaines exactes, d'autres pas. On a reproché à ce film une tendance à effacer la spécificité juive de l'extermination, mais de fait Buchenwald n'était ni centre de mise à mort ni camp d'extermination. En revanche il était éminement politique (du fait des catégories de déportés et de l'organisation interne du camp mise en place peu à peu par les "triangles rouges"). Ce sont précisément ces caractéristiques qui intéressent vraisemblablement le réalisateur, outre la proposition de réflexion sur le conflit entre "l'affectif" (risquer leurs vies pour sauver un enfant) et "le politique", mais l'enfant devient le symbole de la solidarité et de la résistance contre l'oppresseur.

Ressources

des-voix-sous-la-cendre-manuscrits-des-sonderkommandos-dauschwitz-birkenauPour le commentaire, voir première rubrique de la page "par des Sonderkommandos". Calman-Lévy, Mémorial de la Shoah, 2005, ISBN 2-7021-3557-9
  
charles-ajenstat-daniel-buk-thomas-harlan-hermann-hoefle-lautrichien-artisan-de-la-shoah-en-pologneAprès une introduction que je qualifierai de vigoureuse du Père Patrick Desbois, cet ouvrage propose une série de documents d'archives inédits émanant du dossier d'instruction de Hermann Höfle, entré dans[...]
  
rudolf-hoess-pery-broad-johann-paul-kremer-auschwitz-vu-par-les-ssTrois textes dont les auteurs sont des SS ayant sévi à Auschwitz. Pour Höss ce sont la partie des ses mémoires, écrits dans la prison de Cracovie avant son procès, concernant le Lager. Pour Broad c’est un[...]
  
ber-mark-des-voix-dans-la-nuit-la-resistance-juive-a-auschwitzBer (Bernard) Mark, historien et chercheur, a particulièrement travaillé sur la Résistance Juive. Dans cet ouvrage, il en propose une étude pour ce qui concerne les camps d'Auschwitz, fondée sur le[...]
  
zenon-rozanski-mutzen-ab Ce témoignage est écrit dès son retour par un survivant (n° 8.214). Il donne à connaître la Strafkompanie (compagnie disciplinaire à la mortalité considérable) dans laquelle il est envoyé quelques mois[...]
  
madeleine-goldstein-on-se-retrouveraMadeleine est née à Paris dans les années 20 de parents qui avaient émigré de Pologne. Jacques, lui était né à Varsovie mais arrivé à Paris à six mois. Ils se rencontrèrent alors qu'ils avaient une[...]
  
marek-miller-et-michal-bukojemski-z-kroniki-auschwitz-05-sonderkommando-2004-tvp-vo-polonais-26-mnUn documentaire constitué, du point de vue de l'image, de vues des crématoires d'Auschwitz et Birkenau (majoritairement le II mais aussi le I et le V). Tous les textes sont des paroles rapportées de neuf[...]