Babelio : je renvoyais vers ce site dans mon dernier post, à propos de la biographie de Jiri Weil. Ce soir je découvre que, pour présenter le livre de Shlomo Venezia, ils utilisent une photo de mon site, sans le citer bien entendu, mais après l'avoir recadrée afin d'en supprimer la mention d'appartenance. Je regrette d'avoir renvoyé vers un site de voleurs d'images.
J'en profite pour ne pas passer sous silence le fait que, lorsqu'ils écrivent : "Shlomo Venezia, après la libération, devint un des plus importants porte-paroles de l'Holocauste" c'est non seulement une superbe ânerie, mais elle prouve de surcroît qu'ils n'ont même pas lu le livre qu'ils chroniquent.
Après être passée par la recherche "Google images" je découvre qu'en fait, toute personne évoquant le livre de Shlomo est venue capturer sans états d'âme la photo qui lui plaisait sur le site, en a effacé la mention "sonderkommando.info" et est repartie tranquillement avec son larcin. Le fait est que le photographe qui a fait ces images les a prises avec son cœur et cela se voit : ce sont les plus belles du net ! Mais sous prétexte qu'internet offre une libre consultation, d'aucuns considèrent que cela donne la liberté de piller. Je sais bien que les informations mises en ligne sur mon site sont utilisées par d'autres dans des copiés-collés sans mention d'origine, et la chose est difficile à avaler dans la mesure où chaque page correspond à des heures de travail, à des voyages, à des achats d'archives...
Mais pire encore : des sites négationnistes se sont emparés eux aussi de ces images. Là, le photographe qui a pris ces photos a vu rouge... dès qu'il aura terminé l'ouvrage qu'il écrit actuellement, je sens que ça va être saignant...

Un lien vers un article concernant l'utilisation de photos sans consentement...