Ce 2 août, une cérémonie à la mémoire de la liquidation du camp dit "des Tziganes" de Birkenau (64è anniversaire) a lieu à l'emplacement où se trouvait cette partie du camp à Birkenau. C'est l'Association Polonaise des Roms qui l'organise avec l'Institut d'histoire des Roms. Aujourd'hui, au Musée d'Auschwitz, un ancien Block est réservé à l'information concernant l'extermination des Sinti et Roma.

Les prisonniers de cette portion du camp mise en place fin février 43 et appelée par les SS "camp des familles Tziganes" étaient des hommes, des femmes et des enfants. Leurs conditions de vie n'étaient pas identiques à celles des autres prisonniers du camp, notamment parce qu'ils restaient en famille, mais elles n'étaient pas plus enviables pour autant. Les témoignages racontent par exemple comment de nombreux enfants avaient le visage ravagé par la maladie du "noma" liée aux conditions de survie épouvantables. On sait aussi comment le "médecin" SS Mengele fréquentait beaucoup ce camp et menait des expériences pseudo-médicales sur ces enfants.
En 1944, les SS décidant de supprimer le "Zigeunerlager", certains prisonniers, encore aptes à travailler, furent déplacés par divers transports vers d'autres camps puis, la nuit du 2 au 3 août 44, les 3.000 hommes, femmes et enfants Sinti et Roma qui y étaient encore ont été exterminés dans les chambres à gaz.

Une page spécifique est prévue sur le site à ce sujet... elle me reste encore à écrire. Ici vous trouverez un article du site du Musée d'Auschwitz pour la commémoration de 2006 et ici l'article plus global de l'USHMM.