S.Friedl_nder.jpgAu Salon international du livre de Francfort est décerné chaque année depuis 1950 le 'Prix de la Paix'. Il revient cette année à Saul (Pavel) Friedländer. Historien de la Shoah, il est né en 1923 à Prague de parents Juifs qui sont venus se réfugier en France en 39. Ils ont néanmoins été déportés à Auschwitz dont ils ne sont pas revenus, mais ont pu cacher leur fils dans un établissement scolaire catholique à proximité de la Suisse où ils avaient espéré se réfugier. Après guerre il est parti en Israël et vit aujourd'hui près de Los Angeles.

Cette remise de prix a honoré celui qui "den zu Asche verbrannten Menschen Klage und Schrei gestattet, Gedächtnis und Namen geschenkt" (a permis la plainte et le cri à ceux qui ont été réduits en cendres et leur a offert mémoire et nom). [Lien vers la dépêche AFP]

Parmi ses ouvrages, je choisirai de citer la biographie de Kurt Gerstein (cf la pièce 'Le Vicaire' de Rolf Hochhuth, 1963) en attendant la parution en français du second volume de son œuvre phare 'Les Années de l'extermination 1939-1945' (premier volume : voir l'illustration).