Mais que se passe-t-il dans ce pays ? Les médias nous rebattent les oreilles avec le rugby ou le divorce présidentiel et il fallait vraiment chercher ces derniers temps pour trouver de l'information sur les élections de ce dimanche en Pologne et en Suisse.
Certes, je peux concevoir et accepter que quantité de gens soient enthousiastes devant le rugby de haut niveau, c'est la moindre des choses même si ce n'est pas mon cas. J'ai bien plus de difficulté à reconnaître le droit à mes congénères de se repaître de la "pipolisation" de la vie politique (on a même inventé un mot francisé, c'est dire comment ça s'installe, hélas)..

Mais où est passée l'info politique ? D'accord, les élections polonaises n'auront de vainqueur qu'entre droite et droite, entre PO et PiS, mais il n'est pas anodin de savoir ce qu'il en sera des frères jumeaux conservateurs Kaczynski. Il y aurait dans tous les cas beaucoup à informer sur ce pays...
Parti_des_femmes_Polonaises.jpgEt puis je ne résiste pas à évoquer le "Parti des femmes" fondé par Manuela Gretkowska en février, même s'il est crédité de 3 % et que 5 sont nécessaires pour être représenté [pour en savoir plus, lien ici]. Il est tout de même réjouissant de constater qu'il reste, à l'intérieur de la Pologne, des forces politiques qui émettent des points de vue autres que catholique intégriste et/ou machiste !

Suisse_UDC.jpgQuant à la Suisse, il semble vraiment que ces élections présentent peu d'intérêt pour nos distilleurs d'information hexagonaux, à voir comment elles sont absentes des gros titres (voire même des plus petits...) en France.
Elle a pourtant été très agressive sur place. D'autres pays s'en sont inquiétés. Le site Swissinfo.ch par exemple indique que "Pour l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, ce fut "la campagne la plus sale de tous les temps en Suisse". De fait, aucune autre campagne électorale n'avait jusqu'à présent attiré non seulement l'attention, mais également la perplexité et les critiques de la part de la presse étrangère. Lundi dernier, le New York Times International Weekly – supplément publié par le quotidien américain et d'autres journaux importants dans le monde – a même présenté une caricature dans laquelle la croix suisse était transformée en croix gammée. Le ministère suisse des Affaires étrangères s'est dit préoccupé pour l'image de la Suisse dans le monde".
Après l'affiche ci-dessus, je vous conseille vivement de regarder ce clip [vidéo ici] qui présente l'UDC et le point de vue de son leader Christoph Blocher (par ailleurs Ministre de la Justice et de la Police...) pour vous faire une idée. Effrayant.