Un bilan déprimant du point de vue du site !
Je m'étais proposé de mettre à profit mes vacances de cet été pour organiser toutes mes notes, en fait les passer sur l'ordinateur (par stylo scanner ?) parce que jusqu'alors seule ma mémoire me permet de retrouver que telle info vient de tel document, ce n'est ni sérieux ni efficace. Je ne sais guère comment procéder pour un travail aussi énorme que nécessaire.
Je voulais terminer les pages du double procès de Belsen et Auschwitz puisque j'avais fini par obtenir les documents nécessaires. J'avais réservé une semaine à cette intention en juillet. Je n'ai pas pu venir à bout de ce travail parce qu'une triste information familiale m'a fait modifier mes plans et je suis "remontée" dans ma Picardie natale (mais que les arbres y sont beaux !)
J'avais prévu enfin de travailler d'arrache pied à des pages spécifiques sur David Olère. Je les ai juste commencées. Je me suis vue stoppée presque net dans mon élan enthousiaste par un gros souci relatif à l'un de ses dessins et impossible jusqu'à présent de confirmer ou infirmer mon hypothèse, par manque de temps comme toujours mais pas seulement.
Alors voilà, d'ici à Noël, mes projets pour le site seront ces trois mêmes thèmes puisqu'aucun n'a été mené au bout. (Je ne dis pas "pour l'automne" parce que septembre et octobre seront à coup sûr trop intensifs, surtout au lycée, pour que je puisse dégager beaucoup de temps). Ce n'est pas très réjouissant de ne pas se voir avancer, ne serait-ce qu'un peu. Mais il y a de jolies contreparties...

Une jeune femme pensive, un fusain de David Olère -voir le post du 25 juin dans ce même blog- veille continument sur moi près de l'ordinateur et me fait une absolue confiance, regard serein et sérieux sur mon travail quand je suis devant cet ordinateur où je passe tant de temps. Une confiance confirmée par le soutien sans faille et démesuré d'Alexandre -comment est-il possible que je suscite pareil soutien ?-
SONY DSCEt puis ces vacances furent extraordinaires, qui m'ont emmenée de Zürich à Munich, de Salzburg à Vienne, de Bratislava à Budapest, de Zagreb à Ljubljana, pour terminer par Venise...

SONY DSCCi-contre, la synagogue de Budapest, la plus vaste d'Europe.