SONY DSC

Ce mercredi 1er août, nous sommes à Dachau. Le camp des camps, la marmite originelle. Le camp de concentration à la durée d'existence de douze ans. Douze ans ! Le camp matriciel du fonctionnement concentrationnaire.



C'est dès sa prise de pouvoir qu'Hitler a voulu ce lieu d'enfermement pour désengorger les prisons du Reich. C'est Himmler qui a tout fait semble-t-il pour transformer ce camp en zone de non-droit, malgré la belle résistance de certains juges Bavarois au courage inattendu. Et puis ils y ont mis Eicke. Le mauvais traitement et l'arbitraire sont véritablement devenus la règle pour tous, et la torture et la mort celle destinée aux Juifs et aux prisonniers Soviétiques. Il a alors été temps, les années passant, d'y former les futurs chefs de camps. R. Höß, futur commandant d'Auschwitz, fait partie de ceux qui furent 'formés à l'école d'Eicke'. (comme H. Aumeier, R. Bär, K. Fritzsch ou F. Hofmann).

SONY DSC
C'était important pour moi d'aller dans ce camp de l'origine. Je ressentais quelque chose d'une nécessité, tant dans le domaine de la cohérence de mon travail de recherche que dans celui de l'hommage à la souffrance concentrationnaire en général.


SONY DSC
L'ouvrage de référence, complet et documenté, par un historien qui y fut prisonnier :
Stanislav ZAMECNIK
'C'était ça, Dachau 1933-1945'
Le Cherche Midi, 2003
(traduit du Tchèque),
ISBN 2-74910-174-3.