__Fichier_juif___Photo_N._Darbellay_-_Site_du_M_morial_.jpgLa première fois où je suis allée au Mémorial de la Shoah à Paris, dans les nouveaux locaux de la rue G. L'Asnier, je suis entrée dans cette petite pièce rectangulaire en sous-sol, près de la Crypte, où sont stockés les fichiers français de la population Juive en France. Ces fiches sur lesquelles l'écriture d'un état civil était une condamnation à mort. J'étais comme statufiée, dos collé au mur, face à toutes ces fiches, ces hommes, ces femmes, ces enfants... ces familles entières...
J'ai éprouvé une honte considérable, comme jamais sans doute. Des mains de responsables français avaient rempli ces fiches. La Préfecture de Police française.
Je reste perplexe devant la puissance du ressenti lié à la présence des objets-fiches. Bien entendu, je ne découvrais rien du point de vue de l'Histoire, mais je constatais que la présence physique du témoignage d'artefacts engendrait une violente réaction physique, de même que l'étude intellectuelle de ces sujets engendre des réponses intellectualisées...
Il est heureusement rare que j'aie autant honte d'être Française. Je ne vais plus au Mémorial sans une minute de silence dans cette pièce.

Photo de Nathalie Darbellay sur le site du Mémorial