Retour au site




Accueil

samedi 17 avril 2010

Journée de réflexion à la Sorbonne

Pour information : le mardi 11 mai à Paris 1 (Sorbonne) se tient une journée d'étude intitulée : "Le futur d'Auschwitz". Si vous êtes disponible et intéressé(e), les informations complémentaires sont en lien ici (intervenants, inscription, ...)

lundi 12 avril 2010

Commémorations : Yom HaShoah et Marche des vivants à Auschwitz et Birkenau

Marche des vivants Yom HaShoah Auschwitz Outre "Yom haShoah", la journée mondiale de commémoration (Holocaust remembrance day) pour laquelle est notamment donnée, depuis cinq ans, la lecture des noms des victimes de France au Mémorial de la Shoah à Paris (lecture ininterrompue durant 24 h -> voir ici le lien vers le Mémorial)

a lieu également chaque année "La Marche des vivants" à Auschwitz, dont la première occurrence date de 1988. Plusieurs milliers de participants du monde entier s'y retrouvent.

samedi 27 mars 2010

Des documents retrouvés dans une maison d'Oswiecim - Auschwitz

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Monsieur Adam Cyra du musée d'Auschwitz a fait savoir que, à l'occasion de travaux entrepris par un particulier dans une maison de la ville, ont été retrouvés des documents concernant les SS du camp et ses médecins et pharmaciens en particulier (Josef Mengele, Horst Thilo et Victor Capesius notamment). À l'époque, des responsables nazis travaillant au camp auraient logé dans cette maison et des prisonniers y auraient laissé ce message.
Néanmoins, les documents en question semblent n'avoir qu'une importance relative.

http://www.youtube.com/user/AuschwizMuseum#p/u/37/9x6jq9SUThE

dimanche 21 février 2010

Didier Daeninckx : littérature et 21 février 1944

Daeninckx_Marge Je viens de lire un recueil de nouvelles de Didier Daeninckx. C'est toujours un plaisir pour moi, ce style fluide, incisif, brodé de jolies trouvailles. Je regrette que ses textes prennent la forme de polars parce que le genre m'ennuie et j'ai tendance à le fuir, mais, comme toujours quand on aime, je dis "lui, c'est pas pareil"...

Dans ceux de ses textes que j'ai lus, une même constante (qui est la principale raison pour laquelle je continue à le lire) : une qualité littéraire au service d'un regard contemporain et engagé sur l'Histoire qui nous dépose avec intelligence dans une zone où doit commencer le travail d'analyse du lecteur.

Je n'évoquerai pas les polémiques (que j'essaie d'ailleurs de ne pas connaître) autour de cet auteur. Je veux seulement laisser quelques mots simples pour dire ce qui me lie à Didier Daeninckx. D'abord ce recueil de nouvelles qui illustre le présent post. Livre dont la couverture est définitivement pour moi une émotion forte. Le dernier livre de mon père. Lu et relu car il en perdait chaque fois le souvenir dans les abîmes d'Altzheimer.
Mais aussi dire, moins intimement, que parmi les textes du recueil Les Figurants - Cités perdues vous trouverez une nouvelle intitulée "Rubrique sports" qui rend hommage à Rino Della Negra, l'espoir du football engagé au Red Star... et à la FTP-MOI.

En cliquant ici, un article qui relate la vie courte et engagée du joueur.

samedi 20 février 2010

Jan Karski // Claude Lanzmann et Yannick Haenel

Karski USHMM Warszawa getto
Polémique entre Lanzmann défendant la vérité historique et Haenel la liberté du romancier depuis la sortie du livre de ce dernier concernant Jan Karski.

Si, par extraordinaire, vous n'en aviez pas entendu parler, je vous laisse lire les arguments des deux protagonistes qui se trouvent aisément sur le net.

Illustration : Jan Karski devant un plan du ghetto de Varsovie à l'USHMM en 1994. Photo de E. Thomas Wood.

L'échange de Claude Lanzmann avec Jan Karski dans le film Shoah n'est qu'un court extrait des entretiens entre les deux hommes. L'objectif de mon billet est de vous faire connaître, si besoin en est, la programmation le 17 mars sur Arte d'un montage d'inédits de ces entretiens (près de 45 minutes) effectué par Claude Lanzmann afin de faire entendre la parole de Jan Karski. Un document destiné à rétablir la vérité car C. Lanzmann considère que le roman de Y. Haenel est "une falsification de l'Histoire".
Quel que soit le point de vue que l'on ait sur cette affaire, ce témoignage est un document évidemment important.

dimanche 17 janvier 2010

Aux élèves préparant le CNRD (Concours National de la Résistance et de la Déportation) de 2010

Dossier de préparation Le dossier dont la couverture est présentée ci-contre est consultable en lien ici.

Un an sur deux le thème concerne la déportation, cette année il concerne la résistance et son intitulé est le suivant : "L’appel du 18 juin 1940 du Général de Gaulle et son impact jusqu’en 1945. À partir des circonstances et du contenu de ce texte fondateur, les candidats étudieront la portée de l’appel du 18 juin, ainsi que les engagements qu’il a suscités en France, dans l’empire français et à l’étranger."

Comme chaque année, le Musée de la Résistance et de la Déportation de Toulouse propose aux élèves qui préparent le CNRD une brochure d'une grande utilité. Vous pouvez la consulter (et l'imprimer) depuis leur site en cliquant ici Le Mémorial Charles de Gaulle propose également une brochure, disponible en cliquant là.

Pour les lycéens inscrits (avant décembre 2009) en individuel, l'épreuve aura lieu le mardi 23 mars 2010. Ce sera une "compo" de trois heures, comme chaque année, pour laquelle vous recevrez une convocation.

dimanche 10 janvier 2010

Le film Belzec à Paris, vendredi 22 janvier 2010

Belzec.jpg
Une info destinée aux Parisiens : la projection de Belzec, le film réalisé par Guillaume Moscovitz, suivie d'un débat avec le réalisateur, C. Delage, le Père Desbois, J-F. Forges et B. Reynaud, est prévue à l'Ecole Normale Supérieure (rue d'Ulm).

A voir sur Calenda :
http://calenda.revues.org/nouvelle15427.html

samedi 26 décembre 2009

Cherche compétences de traduction

Trad_2.jpg
Bonjour et meilleurs voeux à tous !
Période de fêtes, période de générosité et de solidarité ?

Il y a des langues dans lesquelles je n'ai aucune compétence, c'est le cas du Yiddish et de l'Hébreu. Or j'ai des témoignages concernant Auschwitz qui attendent d'être traduits...
voilà pourquoi je fais appel à vous !Trad_1.jpg

Qui aurait du temps à consacrer à des traductions bénévoles de ces textes ?

Contactez-moi soit en utilisant les commentaires ci-dessous, soit par la boite mail du site, à savoir :

<sonderkommando.info-at-gmail.com>
(Remplacer "-at-" par "@" !)

Je vous remercie chaleureusement à l'avance.

lundi 21 décembre 2009

Ivan Demjanjuk - Sobibor Munich

voir ci-dessous le post ouvert le 06 avril sur le sujet.

samedi 21 novembre 2009

Le camp de Noé près de Toulouse

Couverture_camp_Noe.jpg
Je souhaitais trouver un jour le temps de réaliser une page un peu détaillée sur le camp de Noé - Longanes (j'en ai déjà parlé ici, voir les billets de l'été 2008) peut-être même quelque chose d'un peu plus vaste... mais c'est tellement au-delà de mon sujet que j'essaie de me convaincre qu'il faut renoncer peu à peu à toutes ces choses que j'aimerais déraisonnablement avoir le temps de mener à bien.

C'est donc avec plaisir que je vous fait part de la sortie de cette monographie, chaleureusement préfacée par Denis Peschanski (cf billet du 15 avril 2008 sur le camp de Rivesaltes) que j'ai d'ailleurs eu plaisir à entendre l'été dernier au Mémorial de la Shoah. Ce tout petit billet donc, juste pour faire connaître l'existence de ce livre qui vient de paraître et le recommander à tous ceux que le sujet intéresse !

jeudi 19 novembre 2009

Journée du livre d'histoire et des recherches juives

Journ_e_livre_histoire.jpg
Merci à celle qui m'a fait passer l'information !

Cette journée a lieu :
ce dimanche 22 novembre si vous êtes sur Toulouse
le dimanche suivant si vous êtes plus proche de :
Bordeaux, Grenoble, Marseille, Montpellier, Nice, Nîmes
ou Ashdod en Israël.

Dans tous les cas, le programme est ici.

mardi 17 novembre 2009

Ja z krematorium Auschwitz - Henryk Mandelbaum

Livre_H_Mandelbaum.jpg
Un ami -que je remercie au passage- me signale la parution au printemps dernier d'un livre de mémoires d'Henryk Mandelbaum qui fut un prisonnier du Sonderkommando à Birkenau (voir le post du 17 juin 2008 dans le présent blog).
Cet ouvrage a été réalisé avec l'aide d'Igor Bartosik du département des collections du Museum d'Auschwitz, et d'Adam Willma, journaliste à la Gazeta Pomorska et spécialisé dans les articles historiques et sociaux. Il se fonde sur des entretiens menés en 2003 et 2004.

Il semble que ce livre ne soit pas encore disponible autrement qu'en Polonais. Pour ceux qui peuvent lire cette langue, vous trouverez un article complémentaire ici et une courte vidéo de présentation (en anglais) sur le site du Museum (lien ici) qui est également visible là : http://www.youtube.com/user/AuschwizMuseum#p/u/41/8MmIFE-DoYw.
Je rappellerai au passage l'existence d'un autre livre de même nature où le témoignage d'Henryk Mandelbaum est recueilli lors d'entretiens avec Jan Poludniak. Son titre est "Sonder", il est paru en 1994 en polonais et 2008 en anglais (évoqué dans la médiagraphie du site).

jeudi 22 octobre 2009

Stig Dagerman / Michael Gaumnitz : 1946, Automne allemand

Ruines_Berlin.jpg Un écrivain Suédois de 23 ans du nom de Stig Dagerman (1923-1954) a passé une saison (fin septembre à mi-décembre 46) dans différentes villes d'Allemagne. Il observe, décrit, commente et s'interroge, en particulier sur les choix des Alliés et leurs conséquences. De la même façon il a parcouru la France de 48.
Beaucoup des textes de cet auteur sont disponibles chez Agone. et Actes Sud.
Hier Arte a proposé le film que Michael Gaumnitz (né en 47 à Dresde) vient de réaliser avec une fidélité remarquable au texte "Automne allemand". Il nous le présente ici nourri d'images d'archives et enrichi par sa propre créativité au travers de dessins dont on voit la réalisation en surimpression (palette graphique).
On peut voir ce film ICI durant une semaine.

mardi 6 octobre 2009

Marek Edelman

Marek Edelman, témoin du ghetto de Varsovie et combattant lors de son insurrection, vient de mourir (le 02 octobre).

Voir la "page zoom" qui lui est consacrée sur le site (en cliquant ici)
et le post du 19 avril 2008 sur le présent blog.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Varsovie, été 2009.

Photo archives personnelles.

Au premier plan les travaux du futur musée, et derrière eux le monument hommage à la révolte du ghetto.


A lire également : cet article du Courrier International

mardi 1 septembre 2009

Mémoire du ghetto de Lodz / Łódzkiego getta

Carte_Pologne.jpg





Łódź est la 3ème ville de Pologne après la capitale Warszaw (Varsovie) puis la ville de Kraków (Cracovie).






Ce fut aussi la ville du premier grand ghetto : ouvert par les nazis en avril 40, seul celui de Varsovie sera ensuite plus grand. Le ghetto de Lodz est aussi celui qui dura le plus longtemps (jusqu'à la fin août 44) sans doute en grande partie du fait des nombreuses entreprises qui lui étaient annexées et utilisaient la main d'oeuvre Juive. Il est connu aussi pour la personnalité trouble du chef de son Judenrat Chaïm Rumkowsky...
Vient d'être commémoré le 65ème anniversaire de la liquidation de ce ghetto de la ville de Lodz (rebaptisée "Litzmannstadt" à l'époque par les nazis), dont les habitants furent assassinés à Chelmno (alias "Kulmhof am Ner") ou Oświęcim (Auschwitz). Certains des 830 survivants (sur des dizaines de milliers d'hommes, femmes et enfants de la région mais aussi déportés de l'étranger) avaient fait le voyage depuis les divers pays dans lesquels ils ont choisi de vivre après guerre. Simcha Keller, le chef actuel de la Communauté Juive de Lodz était présent, le Premier Ministre Lech Kaczynski avait également fait le déplacement.
Plusieurs centaines de personnes ont ainsi participé à une marche depuis la gare de Radegast, d'où partaient les convois, jusqu'au "Parc des Survivants".
Chronique du ghetto : voir
http://www.dw-world.de/dw/article/0,2144,3360859,00.html

dimanche 30 août 2009

Dernières lueurs

Petit bilan d'un été grandement actif...

Bien entendu j'ai eu davantage de temps pour lire, mais de cela je vous rends compte au fur et à mesure, comme d'habitude, sur la page "médiagraphie" du site consacrée aux livres. Pour le reste, en revanche...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA         J'ai d'abord eu la chance d'être retenue pour l'Université d'été à Paris du Mémorial de la Shoah. J'en profite pour le remercier au passage, à la fois pour organiser ce type de séminaire, pour avoir retenu ma candidature, pour la qualité et la densité du programme qui nous a été proposé, mais aussi plus généralement pour la disponibilité et l'aide que j'ai trouvées au Mémorial chaque fois que je m'y suis rendue pour travailler aux archives. Faisait partie des activités proposées une visite commentée à Drancy où je n'avais jamais pris le temps d'aller (monument ci-contre, avec une partie du "U" en arrière-plan).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA         J'en ai profité aussi, avant de quitter Paris où je ne me rends plus que très rarement et en coup de vent, pour retourner au cimetière du Père Lachaise, notamment dans la section réservée aux mémoriaux des différents camps. (Ci-contre, la plaque du monument commémoratif d'Auschwitz - Birkenau).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA         Un peu plus tard, nous avons réussi à trouver, avec mon amie Isabelle de Montpellier, quelques jours communs de liberté dans nos emplois du temps chargés. Cette fois c'est un après-midi avec ma fille (adorable, évidemment) au camp de Rivesaltes que j'ai ajouté au programme avant notre retour. Nous ne nous attendions pas à cette plaine immense, écrasée de chaleur, avec ces bâtiments des diverses parties du camp à perte de vue... Beaucoup de photos et des rencontres sur place...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA         Enfin ce fut la semaine à Varsovie dans laquelle a réussi à tenir de façon satisfaisante un programme assez considérable. Avant tout, bien entendu, il s'agissait de poursuivre les recherches au ŻIH, le Musée d'Histoire Juive, aux célèbres archives. Ce bâtiment a échappé à la destruction méthodique de la ville voulue par les nazis. A ses côtés s'élève désormais ce que les habitants de Varsovie appellent "la tour bleue", en lieu et place de ce qui fut la plus grande synagogue de la Varsovie d'avant guerre. Un travail concentré et méthodique secondé par l'efficacité et la disponibilité du personnel du service des Archives -je tiens à remercier en particulier Mmes E. Bergmann et A. Reszka- me permet de ramener les documents que j'étais allée chercher. Un investissement considérable reste nécessaire, notamment la traduction de ces documents qui, bien entendu, sont en Polonais ou en Yiddish...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA         Nous avons aussi sillonné la ville en tous sens, jour après jour, sur les traces du ghetto. Impressions puissantes à parcourir des rues dont les noms m'étaient connus par la lecture du journal d'A. Czerniaków... J'ai pensé beaucoup aussi à Mme Larissa Cain que j'ai eu la chance de rencontrer (son témoignage quant au ghetto de Varsovie est visible en cliquant ici), une femme remarquable d'intelligence et de douceur...
Etrange et sans doute signifiante cette apparente opposition entre les bâtiments antérieurs à 40 qui semblent le plus souvent sur le point de s'effondrer et les plaques mémorielles aux textes de qualité réparties ici et là dans l'ancien ghetto (dont on nous a dit qu'elles avaient été installées conjointement par la municipalité et la communauté juive depuis quelques années).

SONY DSC Et puis nous sommes allés à Lublin - Majdanek. Immensité du camp et rareté des visiteurs. La photo ci-contre donne un petit aperçu de ces dimensions étonnantes, d'abord au travers du monument (voir la taille des personnes du groupe juste dessous) mais aussi en regardant l'horizon (sachant que lorsque les limites du camp sont atteintes, commencent les logements des habitants de Lublin) !

Tout cela pourrait faire... devrait faire... fera ?... l'objet de pages informatives sur le site. Mais elles seraient bien au-delà de mon sujet de recherche et de l'objet du site. D'ailleurs où les intégrer ? (dans les "pages zoom" ?) Enfin et surtout : quand les rédiger ? Eternel rêve d'avoir tout mon temps pour travailler à ces sujets !

vendredi 28 août 2009

B. Netanyahou in Berlin

Vous vous souvenez sans doute des originaux de plans d'Auschwitz découverts dans un appartement en novembre 2008 ? (à défaut, voir le post sur ce blog fait à l'époque). Lors de sa visite à A. Merkel, B. Netanyahou s'est vu remettre ces plans par le Rédacteur en chef du Bild afin qu'ils figurent désormais parmi les archives de Yad Vashem. Le Premier Ministre s'est ensuite rendu à Wannsee, lieu de la célèbre conférence du 20 janvier 42.

jeudi 6 août 2009

Treblinka, camp d'extermination, révolte le 02 août 1943

Allez savoir pourquoi, le 2 août, j'ai tapé "révolte 2 août 43" dans le moteur de recherche "Google"... Consternation au rendez-vous, voilà ce qui est apparu :

R_volte_Treblinka.jpg

Double désolation : devant ma définitive (semble-t-il) naïveté et surtout devant ce qu'il faut bien en conclure quant à la majorité de mes congénères : c'est "secret story" qui intéresse avant tout ! Les échanges d'un vide désarmant entre ces jeunes rats en cage passionnent les foules. Le fait est que le ridicule de cette émission télévisée ne laisse aucune trace, alors qu'écouter le témoignage d'Eliahu Rosenberg, survivant de Treblinka...

dimanche 14 juin 2009

Rendre leurs noms aux victimes de la Shoah

Base_de_donn_es_victimes.jpg Depuis peu a vu le jour, sous la responsabilité de Ewa Tazbierska, un site dont l'objectif est de retrouver les noms des victimes de la Shoah : www.straty.pl. Ce travail existait déjà sous une autre forme depuis 2006 et avait ainsi permis de rassembler un million cinq cent mille noms. Y sont répertoriés et donc réunis les noms des personnes connus par les documents d'archives se trouvant dans divers pays.
Cette base de données peut aujourd'hui être également être complétée par des survivants ou des descendants : il est possible dès à présent de déposer un formulaire concernant les membres de sa famille (un document par personne ayant péri lors d'une "Aktion", dans un ghetto ou dans un camp).
Le chiffre officiel en ce qui concerne la Pologne a été établi en 1946 : le nombre des victimes a été fixé (estimé) assez aléatoirement à 6.028.000. Un historien participant à ce travail de fourmi déclare que le résultat est imprévisible, surtout si l'on songe au chiffre de quatre millions et demi que défendent certains historiens, ou celui compris entre sept et huit millions qu'envisagent les démographes.

Pour des recherches, voir aussi la base du "JRI" (Jewish records indexing) ICI.

mardi 28 avril 2009

Une lettre de prisonniers d'Auschwitz

Un message cosigné par sept prisonniers vient d'être retrouvé à Oświęcim à l'occasion de travaux dans un bâtiment faisant autrefois partie du camp. Premières infos à ce propos à lire ici sur Beskid info.

- page 4 de 8 -